Association des personnes aphasiques du Richelieu-Yamaska

Qu’est-ce que l’aphasie?

L’aphasie est un trouble du langage peu connu. On parle d’aphasie quand un individu a perdu totalement ou partiellement la capacité de communiquer, c’est-à-dire de parler ou de comprendre ce qu’on lui dit.

 

Les causes de l’aphasie sont toujours liées à un dommage au cerveau dans les zones du langage généralement situées à gauche. Ce dommage résulte le plus souvent d’un accident vasculaire cérébral (AVC), d’une tumeur cérébrale ou d’un traumatisme cranio-cérébral (TCC). L’aphasie peut survenir à tout âge, tant chez les hommes que chez les femmes, et sa fréquence augmente passé la cinquantaine, comme d’ailleurs le risque de maladie vasculaire qui en est la principale cause.

 

L’aphasie n’est pas une maladie mentale ni une atteinte intellectuelle. Habituellement, l’aphasie résultant d’un accident vasculaire cérébral ou d’un traumatisme ne s’aggrave pas : au contraire, elle a tendance à s’atténuer avec le temps.

 

L’aphasie figure parmi les déficiences les plus communes, débilitantes et invisibles causées par l’AVC. Et malheureusement, elle est une quasi-inconnue.

L’AVC est une urgence médicale. 

Si vous présentez n’importe lequel de ces signes ou si vous en êtes témoin chez une personne, composez immédiatement le 9-1-1. Ne conduisez pas votre véhicule pour vous rendre à l’hôpital. L’ambulance ira à l’hôpital le plus proche offrant les meilleurs soins en cas d’AVC.

RECONNAÎTRE LES SIGNES D’UN AVC 

Les difficultés au quotidien

Parler

Quand commander un café devient un problème. La plupart des personnes aphasiques ont des difficultés à trouver leurs mots. Elles ont de la peine à donner le nom exact d’un objet, bien que, dans leur tête, elles savent exactement ce qu’elles veulent dire. Les connaissances et la pensée sont là, mais pas l’expression adéquate. Par ailleurs, de nombreuses personnes aphasiques peuvent avoir du mal pour prononcer les mots, pour les articuler.

Lire

Quand on est habitué à dévorer des livres et que tout à coup on n’est plus capable de lire. La récupération de la lecture dépend en partie de la sévérité du trouble. Même les activités les plus habituelles comme choisir un numéro de téléphone, comprendre un programme de télévision ou une liste de commissions deviennent soudainement problématiques.

Comprendre

Quand comprendre les infos à la télé est une sorte de casse-tête. Les personnes aphasiques ont souvent des difficultés à comprendre les mots, les phrases, surtout si l’interlocuteur parle vite ou d’un sujet inconnu. Dans la vie quotidienne, l’aphasique utilise l’intonation et les gestes de son interlocuteur. Mais au téléphone, c’est très difficile. Il essaie d’interpréter ce qu’il entend, de deviner, mais il y a souvent des confusions et des erreurs de compréhension.

Écrire

Quand écrire est une activité connue depuis l’enfance et que tout à coup on n’y parvient plus. Rédiger une lettre, écrire une carte postale, remplir un formulaire ou communiquer avec les institutions représente un problème qui souvent ne peut être résolu qu’avec l’aide des proches.

Ma vie après un AVC

© 2018 APARY . Tous droits Réservés. Réalisation de Mondial Web